Les enjeux du Grand Port Maritime

Présentés à la commission développement économique du CESR GUYANE

Depuis la modification opérée en octobre 2012 en Établissement Public, le Grand Port Maritime de Guyane poursuit son évolution après la fusion des services maritimes de l’État et de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Région Guyane.

Le vendredi 28 juin 2013, M. Pierre ZAMMIT, Président de la commission « Développement économique » du CESR Guyane et les membres de cette commission ont auditionné M. Philippe LEMOINE, Directeur Général du Grand Port Maritime. Le Directeur informe qu’il souhaite mettre en place ces rencontres avec l’instance consultative afin que celle-ci soit sensibilisée sur les différents enjeux de développement que permettra le GPM selon les différents travaux d’extensions programmés.

Après l’achèvement des travaux du quai n°1 ayant permis son exploitation dès 2011 et ceux du quai pétrolier en avril dernier, le GPM continue sur sa lancée avec la réhabilitation du quai n°2 pour un coût de 31 M€ et l’aménagement d’un chenal de 15 km de long et 120 m de large, permettant ainsi l’accès de navires de 7,50 m de tirant d’eau.

La situation géographique du Grand Port Maritime de Guyane ainsi que le développement de l’activité pétrolière poussent ses dirigeants à mener un plan stratégique à long terme. L’objectif étant de venir d’une part en complémentarité avec le Port du Surinam, le port de Pariacabo à Kourou et lancer des études sur l’aménagement d’un port de plaisance pour la Guyane.

Un projet de base logistique pétrolière est à l’étude et devrait être lancé de manière opérationnelle dès la fin de l’année 2013.

Dans un contexte où les recherches vont se poursuivre et s’étendre sur les plateaux voisins, le Port doit-être considéré comme un outil stratégique dans la phase de prospection pétrolière et acquérir un savoir-faire et l’expérience nécessaire pour accompagner ce nouveau secteur économique en devenir pour la Guyane.

grand port maritime guyane